Epoque de la
Grande Guerre
 
 
 
 

 

 

Astrée

 

Nom : /
Prénom : Astrée

Age : inconnu
Race : fée
Taille : de 15 cm à 1m75
Poids : variable
Cheveux : vert d’eau, très longs et ondulés
Yeux: bleu-vert sans pupille
Corpulence : élancée
Couleur de peau: rose pâle

 

Signes particuliers:

Sa manie toute féérique de toujours se promener à moitié, voire totalement nue.

 

 

Historique :

 

Tome 1:

 

Astrée ne laisse planer aucun doute sur le fait qu'elle soit une fée. Ne dissimulant que rarement ses ailes, changeant de taille au gré de ses envies, elle se plait à faire tourner les têtes sur son passage. Mais derrière cette apparence frivole et séductrice, toujours souriante, elle montre sa véritable nature par le statut qu'elle occupe à la Tour des Mages. Seconde d'Allart, elle est une femme parfaitement consciente des choses et de ses responsabilités sous ses airs débonnaires.

En se présentant à Jöllwin, dans le temple de la ville, elle énumère ses titres avec légèreté. Mais quand on les détaille, on comprend vite qu'elle n'est pas la première fée venue.

Déjà, elle énumère son rôle d'"Ordonatrice en second de la Tour". Ce qui traduit son rôle important à Ausros, cité radieuse d'Aekkylinie, et donc son statut politique non négligeable. Comment elle est arrivée à ce poste n'est pas énuméré, mais il semblerait que sa complicité avec Allart n'y soit pas étrangère, même si on soupçonne qu'elle soit très capable d'assumer ce rôle.

Ensuite, elle est aussi professeur de magie féérique et représentante de cette même magie à la Tour, qui se veut un lieu où toutes les magies du monde sont représentées. Il faut savoir que le peuple des fées est un peuple secret, et qu'il est rare, voire très rare, de croiser une fée en dehors de leur empire de Varen'ka. La présence d'Astrée laisse donc planer un certain mystère sur sa venue en Aekkylinie. Surtout quand elle se revendique être reine des Nymphes et des Naïades de la rivière Elandras, cette rivière serpentant au nord d'Ausros, donc très loin du vieux continent Varen'kien.

Ce dernier titre est d'ailleurs sûrement le plus énigmatique : que fait une reine en dehors de son royaume ? Pourquoi reine des Nymphes et Naïades et pas des fées ? Ce titre donne l'impression de n'être qu'un titre honorifique, mais difficile d'en savoir plus pour le moment.

Au final, on se ne sait donc pas grand chose sur cette femme à l'abondante chevelure bleu aquatique et aux yeux sans pupille...