Epoque de la
Grande Guerre
 
 
 
 
Caletha Rivne, la Marchande

 

Habitants : environs 6 000

Population : majoritaire humaine

Langue : langue commune

Autorité : cité autonome

Souverrain : Plusieurs riches marchants

 

De part sa position centrale en Aekkylinie, Calheta Rivne a été longtemps un immense marché avant de devenir véritablement une ville. C'est l'émergence d'Ausros qui a incité de nombreux marchants à s'installer définitivement dans cette vallée accueillante au climat tempéré. Profitant de sa proximité avec la cité des Mages, Calheta Rivne n'est pourtant pas aussi organisée qu'elle et durant plusieurs années, c'était un lieu dangereux et instable. Mais plusieurs grandes et riches familles, peu désireuses de quitter la ville naissante pour quelques bandits, s'organisèrent et financèrent une milice qui nettoya les rues. Devenant l'autorité de Calheta, possédant de nombreux commerces, ces familles incitèrent d'autres à venir s'installer à leur tour.

 

Calheta Rivne reste exclusivement axée sur le commerce et les échanges, et on ne voit pas beaucoup de champs cultivés aux alentours de ses murs. Il existe d'ailleurs toujours un grand marché annuel qui peut jusqu'à doublé la population et la superficie de cette cité surnommée "La Marchande" et qui se couvre alors de tentes de toutes les couleurs. C'est ainsi que l'on trouve à Calheta Rivne les denrées les plus rares et les plus exotiques en Aekkylinie. Par exemple, les mages et les alchimistes d'Ausros y viennent souvent pour se fournir en produits difficiles à trouver par eux-mêmes.

 

Indépendante et de plus en plus riche, Calheta attise les convoitises depuis quelques années. Dépourvue d'armée, elle aura pu être une proie facile. Mais négocier est parmi les grandes qualités de ses habitants et un protectorat a été mis en place avec les royaumes voisins d'Ostéryld et Norheim qui lui fournissent une défense militaire régulière contre un impôt tout à fait honnête et l'exclusivité de ses meilleurs produits en matière d'articles militaires.

 

Il est pourtant un point qui rebute certains à aller faire un tour à Calheta : tous les marchands de la ville ne sont pas d'une honnêteté sans faille...