Le Panthéon des Dieux Arcéens

 

 

Arcea est un monde où la place des dieux est importante. Avec des populations très croyantes voire pieuses, et ce quelques soient leurs origines, il n'est pas une grande ville sans son temple ou un village sans sa chapelle dédiés à un ou plusieurs dieux. Et pour cause, les dieux ne sont pas inactifs et agissent chacun dans leur domaine de manière plus ou moins directe. Il est donc important de les connaître et de savoir quel est leur champ d'action.

Chaque dieu possède deux noms différents. Un, usuel que tout le monde connait et reconnait, un autre, souvent moins connu et plus ancien, que seuls quelques prêtres et érudis utilisent parfois. Car une croyance antique voudrait que ce deuxième nom soit le véritable.

 

 

Irisanne ( nom ancien : Annalee )

 

Déesse Suprême du panthéon, Elle est considérée comme la Créatrice du monde et l'Instigatrice de la Loi Universelle de l'Equilibre, loi qui veut que pour toute lumière, il y a son pendant de ténèbres. Elle est la mère de tous les dieux et la symbiose de tout ce qu'ils représentent.

Grande femme éthérée à l'opulente chevelure ondulée, souvent blonde mais parfois aussi bleue, noire ou encore miroitante, Elle apparaît toujours dans une tenue sombre, ornementée d'une sorte d'armure de glace et armée d'une longue épée.

Invoquer cette puissante déesse est risqué, car Incarnation même de l'Equilibre, Elle n'agira que pour le bien de cette loi et non au bénéfice de celui qui l'invoque. Et Ses prêtres sont souvent aussi intransigeants qu'Elle. Mais en contrepartie, son pouvoir est incontestable et incontesté. C'est pour cela qu'elle utilise la Rêveuse comme médium, une jeune femme simple d'esprit, et donc beaucoup moins dangereuse, qui vit dans son temple d'Ausros.

Sa créature fétiche est Ikyse, le Grand Dragon Blanc qu'elle a créé pour défendre la lumière.

Aurion ( nom ancien : U'mäs )

 

Dieu le plus secret du panthéon arcéen, on ne sait que peu chose à son sujet, sinon qu'il est l'époux d'Irisanne et le Père des Dieux. Mais on ignore son champ d'action et personne ne lui connait d'adeptes revendiqués, ce qui est étrange quand tout le monde sait que les dieux ne peuvent agir sur le plan des mortels que s'il existe des fidèles pour les vénérer.

Homme de stature moyenne à la chevelure noire ou blanche, on dit que son apparence n'a rien de spécial et qu'il pourrait être l'homme que l'on vient de croiser dans la rue. C'est peut-être justement pour le rendre plus spécial que la statuaire classique le représente souvent avec un troisème oeil sur le front.

Il est un dieu que l'on ne peut invoquer. Il n'apparait que selon son bon désir.

On ne lui connait aucun prêtre ni aucun temple.

 

 

Naftarom ( nom ancien : Eshsham )

 

Aîné des enfants d'Irisanne et d'Aurion, Naftarom est le dieu de la Mort et de la Vie.

Il est un dieu austère que les gens voient trop souvent comme un être sombre. Sûrement à cause de son habitude de ne se vêtir que de longues tenues noires. Mais il est simplement méthodique et soumis à la loi de l'Equilibre, en charge des âmes des morts qui viennent rejoindre le paradis arcéen et le plan des dieux, Celestia. Il est aussi, ce que les peuples oublient souvent, celui qui offre une âme aux nouveau-nés.

De tous les dieux, il est ironiquement le plus humain, le plus proche des mortels. Et de là, ses temples, certes peu nombreux, sont répartis dans tout Arcea.

En tout cas, c'est ce qu'il fut jusqu'à ce qu'il soit déchu pour son amour contre nature avec Kamya, une O'heni qui lui donnera un fils, Ethan. Il est aujourd'hui un dieu au pouvoir amoindri qui cherche sa rédemption en errant dans le plan des mortels. Et en attendant le pardon de ses parents, il se fait passer pour un simple nécromancien.

Ses temples sont tous en ruine mais on soupçonne Irisanne d'avoir trouvé une solution pour le remplacer dans sa tâche de passeur d'âmes.

 

 

Ylia ( nom ancien : Acelen )

 

Ylia est la sœur jumelle de Luminelle. Déesse de la Lune, des rêves et des visions, son pouvoir n'est réel que durant la nuit, même si elle n'est pas sans atouts durant le jour. Mais surtout, elle est aussi changeante que les phases de la Lune.

En lune ascendante, elle est généreuse, bienfaitrice et douce, avec l'apogée de ces traits de caractère durant la pleine lune. Mais ensuite, en lune descendante, elle devient sournoise, traitresse et malfaisante. Et complètement aveugle et sourde au monde durant la nouvelle lune. Elle est l'incarnation même de l'Equilibre par sa bipolarité.

De taille moyenne (1m 60), habillée de noir et de blanc, elle porte continuellement un masque à la forme aussi changeante que la Lune. Se réduisant à un simple diadème lors de la pleine lune, il lui couvre tout le visage lors de la nouvelle lune. Ce masque est l'incarnation même de sa part de ténèbres.

Ylia est très connue et la déesse phare d'un peuple entier qui porte son nom, les elfes lunaires. Il existe plusieurs temples qui lui sont dévolus, mais celui d'Eladäm reste le plus grand, le plus visité et le plus luxueux. Temple dont les prêtresses sont réputées, dans de nombreux royaumes, pour la justesse de leurs visions.

Ylia possède deux avatars, deux renards, au pelage tout aussi changeant que son masque, allant du blanc au noir en passant par toutes les nuances de gris.

 

 

Luminelle ( nom ancien : Neleca )

 

Luminelle est la sœur jumelle d'Ylia. Déesse du soleil, de la lumière et la vérité, elle est aussi immuable que sa sœur est changeante.

Jeune femme à l'apparence très androgyne, de taille moyenne, vêtue de blanc et à la chevelure courte et flamboyante, Luminelle est une déesse implacable et altruiste à la fois. Et pour cela, bon nombre de paladins qui ne sont pas affiliés à Irisanne le sont à cette déesse plutôt guerrière.

Cependant, comme sa sœur qui ne peut agir en tout temps, le champ d'action de la déesse solaire est lié à la course de l'astre du jour. Elle ne peut agir en un lieu donné que du premier au dernier rayon du soleil. La nuit restant le domaine privilégié de sa sœur.

Quand elle est invoquée, elle porte toujours une haute hallebarde d'or et une épée au côté.

Tout comme Ylia a son peuple attitré, Luminelle est la Déesse principale des Elfes Solaires mais aussi des Elfes des Sables. Et le lion est son animal totem.

 

 

Allana ( nom ancien : Umeha )

 

Déesse de l'amour, Allana est certainement la plus sournoise de tous les dieux. Derrières des airs candides et un physique incomparable, elle aime à jouer avec les sentiments des mortels sans se soucier des conséquences.

Grande et magnifique femme à la longue chevelure noire, aux grands yeux bleus dépourvus de pupille, elle est la déesse des fées, nymphes et naïades.

Mais comme la majorité de ses sœurs, Allana est l'incarnation de deux facettes de l'Amour. Elle aime créer des couples et leur offrir des sentiments puissants. Mais son jeu préféré est de créer les couples les plus improbables qui soient, souvent au détriment du bon sens et de la tranquillité du monde. Puis de regarder le résultat avec une satisfaction proportionnelle aux dégâts occasionnés. Elle jubile littéralement quand l'histoire finit par des morts...

Allana n'apparaît que rarement quand on l'invoque, à moins d'être une jeune personne agréable à regarder. Car là, quelque soit le sexe, la déesse s'amusera sans vergogne à user de tous ses charmes pour séduire le ou la malheureuse, à qui elle brisera évidemment le cœur.

 

 

Prothé ( nom ancien : Menlö )

 

Dieu de la Magie, il est l'un de dieux les plus respectés par les mortels. Et pour cause, tous les magiciens lui sont affiliés et ne peuvent voir leurs sortilèges réussir sans son approbation. Alors quand l'on sait que la magie est largement répandue sur Arcea...

Prothé apparaît souvent, qu'il soit invoqué ou non, car sa fonction lui impose d'être très impliqué dans le monde des mortels.

Neutre dans tous ses choix et dans toutes ses décisions, il ne s'opposera qu'à des sortilèges contre-nature qui iraient à l'encontre de l'Equilibre ou du Cycle de la nature.

Ses temples sont très nombreux et offrent un refuge à tout magicien en voyage en échange de quelques enseignements donnés aux novices.

On associe souvent Prothé aux phoénix car l'on dit ces oiseaux sensibles à la magie dont ils se nourrissent.

 

 

Séliahnne ( nom ancien : Selia'ne )

 

Elle est la déesse la plus indépendante de tous. Régnant sur toutes les mers et vivant au cœur même des Abysses, et non à Celestia, elle n'a de compte à rendre qu'à Irisanne. Même Naftarom, avant sa chute, n'avait pas son mot à dire quand elle gardait pour elle une âme par-ci par-là.

Encore plus changeante qu'Ylia, car de manière totalement aléatoire, elle peut apparaître tour à tour sous les traits d'une jeune femme au caractère impétueux, d'une femme mûre pleine de sagesse ou d'une grand-mère sirotant une tasse de thé au rhum. A l'image des mers de tempêtes, des mers d'huile et des abysses...

Séliahnne est une déesse qui ne se refuse rien et n'a aucun scrupule à considérer la surface des mers, les ports et les côtes comme part entière de son royaume. D'ailleurs, il y a un temple à son nom dans le moindre village de pêcheur. Elle est si imprévisible que même les autres dieux et déesse craignent de se la mettre à dos.

Son familier préféré est un Kraken de taille gigantesque dénommé affectueusement Kiki.

 

 

Azhram ( nom ancien : Bäacuan )

 

Le Chaos est son domaine et fait d'Azhram une déesse que ses frères et sœurs surveillent toujours du coin de l'œil.

Aucun moyen, aucune manigance ne la rebute et seule Irisanne arrive à juguler cette déesse qui a pour seule règle "maternelle" de ne pas agir directement contre sa famille divine. Pour le plus grand malheur du plan des mortels qui est devenu son grand terrain de jeu.

Plus androgyne encore que Luminelle, avec sa longue chevelure noire et lisse, ses yeux gris acier et sa garde robe qui n'a rien à envier à celle de Naftarom, Azhram n'a aucun charme ni particularité. Elle a juste ce regard perçant qui n'inspire aucune confiance.

Son familier est un cadeau de sa Mère pour contrebalancer la création d'Ikyse : Shevanaraska est un dragon noir divin qui est devenu le fidèle bras droit et le seul être en qui la déesse du chaos à confiance. Quand Azhram foule le monde des mortels, il n'est jamais très loin de sa déesse.

 

 

Elenzel ( nom ancien : Maehe )

 

Elenzel est la déesse de la Nature. Mais la Nature sous toutes ses formes, ce qui fait qu'elle régie aussi bien les végétaux, le climat que les corps et les instincts. Ce qui fait d'elle la déesse majeure aussi bien des guérisseurs et des druides que des rôdeurs, des herboristes et des alchimistes.

C'est une femme brune de petite taille, souvent habillée comme une simple paysanne mais toujours entourée de plantes ou de fleurs. Cependant, sous un caractère doux et aimable, elle peut se montrer parfois cruelle.

Garante du Cycle de la Nature, elle considère la mort comme une étape et un cadavre comme le siège d'une renaissance.

 

 

Rastl ( nom ancien : Darhön )

 

C'est le dieu des mondes souterrains et de ce fait, est vénéré aussi bien par les nains que par les elfes d'ombre.

Petit homme à la panse rebondie et à la barbe blanche aussi fournie que sa chevelure, il est le gardien des trésors du sous-sol et des lieux obscurs. Ce n'est pourtant pas un dieu sombre comme Azhram, mais au contraire un être bienfaisant et simple, aimant les secrets, les trésors et l'artisanat.

Il porte souvent une armure en métaux précieux et semi-précieux incrustée de pierres de toute sorte.

C'est un bon vivant un peu taciturne qui n'hésite pas à se mêler aux mortels pour partager un repas de fête sans que personne ne soupçonne son identité réelle.

Ses temples ne sont pas très nombreux et toujours troglodytes.

 

 

Ethan ( nom ancien : Etan )

 

Fils de Naftarom, il n'est en réalité qu'un demi-dieu. Mais face à son caractère déterminé et incorruptible, Irisanne lui a offert le statut d'un véritable dieu, celui de la Justice.

Entièrement dévoué à la vérité et à l'équité, il s'impliquera dans toute affaire qu'il considérera comme injuste. Et fera en sorte que chacun ait toujours la monnaie de sa pièce. Il n'a cependant pas les pouvoirs aussi développés que ses oncles et tantes et son action est souvent plus longue et plus discrète que les leurs, ce qui pousse certains mortels à douter de sa réelle existence. Mais peu lui importe, tant qu'il parvient à ses fins.

Cependant, soumis comme tous à la loi de l'Equilibre, il se pliera à la volonté d'Irisanne dans des cas très particuliers. Mais c'est le seul compromis à sa vision de la Justice.

Jeune homme à la chevelure courte et grise, de nature mesurée et calme, il n'est qu'un seul sujet qui peut le mettre dans une colère noire : évoquer sa mère pour qui il a le plus grand mépris.

Il n'y a jamais eu qu'un seul temple qui lui ait été dévolu, à Ostéryld. Mais après sa ruine durant la Grande Guerre, il n'en aura plus aucun. Qu'importe à ce jeune dieu, il y a assez de cours de justice à Arcea pour jouer ce rôle...